Alors que le phénomène OVNI (Objet Volant Non Identifié) est longtemps resté tabou, folklorique ou encore classé dans la catégorie des sujets conspirationnistes, il semble que nous soyons en train de vivre les prémices de la levée du secret sur ce sujet mystérieux, passionnant, voir effrayant pour le plus grand public. La déclassification par le Pentagone de trois vidéos d'OVNIS, le 27 avril dernier, est un fait marquant qui est susceptible d'être suivi d'autres révélations.

Ces PAN "Phénomènes Aérospatiaux Non-identifiés", comme se plaît à les appeler le GEIPAN (Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non identifiés) sont un détail parmi d'autres, présentées dans le documentaire de Dominique Filhol, "OVNIS : une affaire d'États". Ce documentaire fait office de révélations officielles sur l'existence d'une intelligence non humaine, tant les scientifiques, politiques et experts qui se succèdent à l'écran sont hautement qualifiés et d’une crédibilité à toute épreuve..

Parmi eux, l’ancien directeur des renseignements à la DGSE, Alain Juillet, pour qui "le phénomène OVNI échappe à la dimension terrestre". En dehors de l'idée de l'existence d'une intelligence non-humaine à l'origine de ces phénomènes, l'hypothèse qui revient très souvent parmi les spécialistes est que cette civilisation serait beaucoup plus évoluée que la nôtre.

En effet, les performances de ces engins aérospatiaux apparaissent en net décalage avec celles de l'aéronautique civil et militaire. Elles défient toutes les lois connues de la physique et de l'énergie.

Autre point intéressant qui est à soulever, c'est que la nature des phénomènes ne se limiterait pas à une origine extraterrestre, mais à des mondes parallèles, ou encore des voyageurs temporels : aucune de ces possibilités n'est écartée. "On a affaire à des engins qui sont capables de rentrer dans notre espace temps en provenant d'autres dimensions", des propos rapportées par Philippe Guillement, physicien et ingénieur de recherche au CNRS. Une pointure dans son domaine.

Quant à la question de la fréquence d'apparition de ces phénomènes, Jacques Vallé, informaticien et astronome a émis une théorie du contrôle, qui suppose que des intelligences extérieures contrôleraient l'organisation de vagues d'apparition. Et derrière cette idée, il y aurait une théorie de l'apprentissage qui suggère que ces entités apprennent à l'homme leur présence.

La question est de savoir pourquoi nous habitue t-on à leur présence ? Et pourquoi ce timing dans la divulgation de ces informations et vidéos ? D'autant plus à un moment où l’Humanité traverse l’une des crises les plus graves de son histoire.

Il est certain que si les langues de personnalités officielles se délient, c'est parce qu'elles ont reçu l'aval de leurs États respectifs, eux-mêmes tributaires de l'élite supra-mondialiste et financière qui a donné son feu vert pour lancer une campagne de communication permettant de préparer la population.

D'ailleurs, on apprend que des États, dont la France, la Chine, la Russie et les États-Unis financent des programmes de recherches (pour certains dès la fin de la seconde guerre mondiale), pour comprendre ces phénomènes, leurs technologies et l'énergie employée afin d'en tirer profit, notamment sur le plan militaire. Les thématiques de recherches sont entre autres, l'antigravité ; les systèmes de propulsion magnétohydrodynamique (MHD) qui utilise une énergie libre, gratuite et illimitée ; la rétro-ingénierie qui consiste à étudier un objet pour en déterminer le fonctionnement, à partir par exemple de méta-matériaux trouvés suite à des crashs d'OVNIS, comme cela a été suggéré par des scientifiques dans le documentaire.

Pour résumer, nous sommes donc en présence d'une civilisation, une intelligence très évoluée sur le plan technologique, vivant dans un monde parallèle et dont on nous habitue à la présence …

Toutes ces hypothèses présentées dans le documentaire rejoignent sans surprise la vision partagée depuis de longues années par le gnostique Seyyed Yahia Gouasmi qui s'appuie sur les révélations du Saint Coran pour apporter une compréhension de l'origine de ces manifestations.

Le Livre évoque la création par Dieu de trois créatures qui se succèdent : d'abord les Anges, s'en suivent les Génies (ou Djinns) et enfin pour finir la création de l'Homme. Dans la Chrétienté, il est aussi question des Anges, d'Anges déchus ou de démons.

Selon Yahia Gouasmi, ces entités qui sont à l'origine des phénomènes aérospatiaux, dépassant de loin les lois de la physique connue, sont attribués aux Génies.

Ces derniers jouant un rôle central dans la destinée de l'Humanité, notamment de par l'alliance de certains hommes et djinns qui consiste en la transmission de connaissances technologiques en échange de "quelque chose". Cela suggère que le développement technologique de l'Humanité n'est pas étranger à ces entités et leurs manifestations.

Il semble désormais clair que le phénomène Ovni aura certainement un rôle à jouer dans les années à venir, et le temps nous permettra de déterminer son lien avec NEOM.

Pour voir la totalité du documentaire "Ovnis : une affaire d'États" :