Présent dans de nombreux matériaux qui nous entourent, le silicium est l'élément le plus abondant dans la croûte terrestre, après l'oxygène.

Fortement utilisé dans les composants électroniques actuels, le carbure de silicium permettrait de produire à température ambiante des Qubits — unités d'information de l'ordinateur quantique — là où les techniques actuelles nécessitent de très basses températures.

En effet, une équipe suédoise de l'université de Linköping a réussi à maintenir au sein de ce matériau, et ce à température ambiante, l'état de superposition quantique, indispensable pour la production de " Qubits ", cette unité de l'information quantique.

De même, une équipe de chercheurs de la TU Delft et de l'université du Wisconsin a récemment effectué d'importants progrès dans le domaine des ordinateurs quantiques. Avec le soutien d'Intel, elle est parvenue à tester un ordinateur quantique basé sur une puce au silicium.

Les circuits de refroidissement nécessaires aux ordinateurs quantiques actuels ont un coût conséquent, c’est pourquoi l’obtention de Qubits à température ambiante est un objectif important qui permettrait la généralisation de l’ordinateur quantique et d'autres instruments de mesure très sensibles.

Sources:

https://datanews.levif.be/ict/le-silicium-quand-meme-une-solution-pour-les-ordinateurs-quantiques/article-normal-800807.html?cookie_check=1586870748

https://www.sciencesetavenir.fr/fondamental/ordinateur-quantique-la-piste-du-carbure-de-silicium_142705