L’information est passée relativement inaperçue auprès du grand public malgré son importance capitale, il s’agit pourtant d’une véritable bombe diplomatique : le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu aurait rencontré le 22 novembre dernier le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman en son royaume, en compagnie du secrétaire d'État américain Mike Pompeo.
Ce sont les médias israéliens qui ont vendu la mèche provoquant le courroux des officiels saoudiens qui ont vite démenti l’information, n’empêchant pas cette dernière de se propager telle une traînée de poudre.
Mais ce n’est pas tout, le lieu de cette rencontre inédite est loin d’être anodin, en effet, parti de Tel-Aviv, l’avion du Premier ministre israélien s’est posé à NEOM, notre fameuse mégalopole futuriste, qui décidément est au centre de tous les enjeux.

Alors, pourquoi cette rencontre ? Et pourquoi cet endroit ? Telles sont les questions soulevées auxquelles nous tenterons de répondre.
Un petit secret pour de gros enjeux ? Notre trio a jeté son dévolu sur une terre sainte pour discuter de ses intérêts communs dans la région lors d’une entrevue qui s’est déroulée dans l’intimité la plus totale.
Cependant, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, nous a laissé un indice quant au sujet de cette réunion. Il a tweeté avoir eu des entretiens constructifs à NEOM avec le Prince Saoudien: "Notre partenariat sécuritaire et économique est fort et nous allons continuer à le développer afin de contrer l'influence nocive de l'Iran dans la région”.
Ainsi l’Iran s’est avéré être un sujet d’entente pour ses ennemis communs. En effet, à l’approche de la fin de son mandat, Donald Trump tente, avec son entourage, d’intensifier les pressions sur la république islamique, en votant de nouvelles sanctions pour éradiquer totalement l’imposant voisin iranien qui trouble les desseins de cette triple alliance américano-israélo-saoudienne.
Néanmoins le sujet de l’Iran est loin d’être le seul à avoir été mis sur la table, et il y a fort à parier qu’un autre thème a été abordé, celui encore plus brûlant, de la normalisation des relations du royaume saoudien avec Israël.
Depuis quelques mois, la Maison-Blanche a lancé une campagne diplomatique concernant Israël et ses relations avec les pays arabes afin d’accélérer la normalisation des relations. Ainsi, ces dernières semaines, Israël a trouvé grâce, aux yeux de plusieurs pays musulmans. Après le Soudan, les Émirats Arabe Unis et le Bahreïn, c’est au tour du Maroc de normaliser ses relations avec Tel-Aviv.
Il semblerait que la pression se fasse plus forte pour que l’Arabie Saoudite décide à son tour d’officialiser ses liens avec Israël sachant qu’officieusement, cette normalisation existe depuis déjà un certain temps. La question a certainement été évoquée lors de cette rencontre historique avec Pompeo dans le rôle du chaperon, même si en réalité, les desseins de cette triple alliance dépassent de loin les simples enjeux économiques ou géopolitiques régionaux lorsque l’on sait quel est le véritable objectif du projet NEOM.
En effet, si les acteurs de cette réunion sont intéressants, le lieu l’est d’autant plus. NEOM n’est pas une destination fortuite. Il s’agit de notre désormais célèbre méga-cité futuriste qui se veut être le noyau d’un nouveau monde géré par l’intelligence artificielle. S’érigeant sur la terre des Prophètes, au Mont Sinaï, elle se place en capitale d’une nouvelle civilisation, celle de l’IA, celle que Seyyed Yahia Gouasmi ne cesse de dénoncer depuis déjà quelques années, et qui lui a valu, ainsi qu’à ses partisans, de subir les foudres du pouvoir.
Cette rencontre inédite devait se dérouler sur « terrain neutre » ce qui démontre une fois de plus que NEOM est un territoire indépendant de l’Arabie saoudite, on sait d’ailleurs que les lois en vigueur dans cette mégalopole futuriste seront totalement indépendantes des lois saoudiennes.
Cela démontre également que le centre de gravité du pouvoir mondial est sur le point de se déplacer vers NEOM, la terre du mont Sinaï et de la création d’Adam, le lieu où Satan a promis de réaliser son défi en séduisant toute l’humanité à travers l’IA.