La transfiguration est une notion présente dans chaque religion révélée, que ce soit dans le judaïsme, le christianisme ou l’islam.

Elle correspond au passage d’un corps, d'un état, vers un autre.

Pour les Prophètes, elle est le passage du corps matériel au corps de lumière.

En effet, dans l’ancien testament Moïse fut transfiguré par sa rencontre avec Dieu au mont Sinaï, comme il est indiqué dans le livre de l’exode (34:29-30) où il est dit :

Moïse descendit de la montagne de Sinaï, ayant les deux tables du témoignage dans sa main, en descendant de la montagne; et il ne savait pas que la peau de son visage rayonnait, parce qu'il avait parlé avec l'Eternel.”

Aaron et tous les enfants d'Israël regardèrent Moïse, et voici la peau de son visage rayonnait ; et ils craignaient de s'approcher de lui.”

La transfiguration est également connue dans le monde chrétien à travers l'épisode de la transfiguration de Jésus : du passage de son corps terrestre, à son corps spirituel.

Dans l’Évangile selon Matthieu, (Mt 17,1-13), il est dit :

« Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l'écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Élie leur apparurent, s'entretenant avec lui.”

Cette description nous rappelle ainsi celle de la descente de Moïse du mont Sinaï et il faut savoir que selon la tradition catholique, la montagne du lieu de la Transfiguration de Jésus n’est autre que ce même mont Sinaï.

Dans le Saint Coran, il est également fait mention de la transfiguration. Dieu attribue à l’homme deux états différents : l’un, représentant la perfection de l’Homme, tandis que l’autre son niveau le plus bas.

Dans la sourate “le figuier”, il est dit :

“Par le figuier et l'olivier !

Et par le Mont Sînîn

Et par cette Cité sûre ! Nous avons certes créé l'homme dans la forme la plus parfaite.

Ensuite, Nous l'avons ramené au niveau le plus bas,”

On remarque donc que dans le Saint Coran également, il existe une mise en parallèle entre le mont Sinaï et la transfiguration qui ici est représentée par le passage de l’Homme parfait, l'Homme de lumière, à l’homme terrestre, défini comme étant le plus bas des degrés.