Nous avons décidé de réaliser cette mini-série consacrée au Projet NEOM en raison de l’importance de l’enjeu et de la gravité de la situation.

Nous y aborderons de nombreux sujets, aussi variés les uns que les autres, mais tous nécessaires, afin de prendre conscience de ce qui se prépare avec ce projet et ses différents aspects.

Nous parlerons d’archéologie, d’histoire des Prophètes, de géopolitique, mais aussi d’Intelligence Artificielle, de physique quantique ou encore d’eschatologie.

Cette série est donc là pour nous interroger sur le projet NEOM. Elle apporte certaines pistes de réflexions, mais il ne tient qu’à vous de mener vos propres recherches afin d’approfondir le sujet.

Nous vous invitons à nous envoyer vos commentaires afin d’enrichir notre réflexion.

Vous trouverez ci-dessous la transcription de cet épisode :

Bienvenue dans ce nouveau chapitre de notre série consacrée au projet NEOM.

Aujourd’hui, nous allons voir les indices dans la géopolitique mondiale qui nous montrent l’importance qu’accorde la coalition wahhabo-impérialiste à ce projet.

Un projet mûrement préparé que cette alliance est déterminée à mener à son terme. La fin de l’année dernière a été marquée par deux annonces d’une extrême importance:

  • La première était la déclaration de Donald Trump faisant de Jérusalem la capitale d’Israël. Une déclaration qui a ébranlé le monde et suscité de vives réactions à travers la planète.
  • La seconde est, quant à elle, passée inaperçue. Il s’agit de l’annonce faite par le prince héritier saoudien, MBS, concernant le lancement du projet NEOM.

Ainsi Jérusalem, lieu de convergence de tous les projecteurs, occulte l’autre lieu saint, le Mont Sinaï/ Djebel Lawz. Et si tous les croyants se sentent concernés et touchés par le statut de Jérusalem et de ce que l'impérialisme veut en faire, seule une poignée de croyants, initiés à l’eschatologie, et ayant une connaissance de la valeur spirituelle de ce haut lieu de la révélation qu’est Djebel Lawz, sont affectés par cette annonce.

Nous pouvons constater que derrière de nombreux événements survenus ces dernières années au Moyen-Orient, se cache la mise en place du projet NEOM.

Voici un petit reportage qui nous explique quelques uns de ces événements :

L’Egypte est donc également concernée par ce projet qu’elle a officiellement intégré début mars en annonçant sa décision de réserver plus de 1.000 kilomètres carrés de terrains dans le sud du Sinaï pour NEOM.

D'ailleurs, un fonds commun de plus de dix milliards de dollars a été mis en place dans ce sens par Le Caire et Riyad.

Sa création a été annoncée lors d’une visite au Caire du prince héritier saoudien Mohammed ben Salman au début du mois de mars 2018.

Il ne serait pas étonnant de constater dans les prochains mois ou les prochaines années, qu’une partie de la Jordanie et d'Israël soit également consacrée à ce projet.

Il faut savoir aussi que la personnalité qui a été choisie pour diriger le projet NEOM, est l’Allemand Klaus Kleinfeld, ancien PDG de Siemens, qui est, comme par hasard, membre du comité de direction du groupe Bilderberg.

Rappelons que ce fameux groupe rassemble l'élite mondiale de la finance, de l'économie, de la politique et des médias, ainsi que des responsables de l'armée, des services secrets, mais aussi des scientifiques et des universitaires.

Parmi ses membres les plus connus figurent des personnalités aussi célèbres et puissantes qu’ Henry Kissinger, ou encore les Rockefeller et les Rothschild.

Il est sans aucun doute le plus puissant des réseaux d'influence, au point d'être considéré comme un véritable gouvernement mondial occulte.

Et c’est donc ce groupe Bilderberg qui supervisera ce projet NEOM.

C’est la participation de toute l'élite mondiale qui est demandée pour la mise en place de ce projet, dont l’un des objectifs inavoués n’est autre que l’instauration du Grand Israël, à l’insu des peuples de la région, et dont NEOM sera  partie intégrante.

Le dernier point important que nous traiterons aujourd'hui est la campagne de promotion internationale mise en place autour de la personnalité de Mohammed Ben Salman.

En effet, on constate  depuis quelques mois qu’un plan médiatique mondial est orchestré afin de valoriser les actions du prince héritier saoudien;

Ce dernier est présenté dans les médias internationaux comme un homme de son temps, désireux de faire passer le royaume saoudien dans une ère nouvelle, de modernité et d’ouverture.

On se souvient ainsi de son dernier déplacement au Royaume-Uni au début du mois de mars dernier où le tapis rouge lui a été déroulé.

Lors de cette visite, une spectaculaire opération de communication a été déployée à la gloire du prince héritier, avec la complicité des autorités britanniques.

On pouvait voir partout dans Londres des images et slogans à son effigie.

Panneaux, camionnettes, taxis, bus, journaux, aucun support publicitaire n’a été épargné pour afficher partout, le sourire conquérant du nouvel homme fort d’Arabie saoudite.

Parmi les signes incontestables qui préparent le projet NEOM figure également la nouvelle politique de réformes mise en place par le prince héritier MBS,  dans le cadre notamment de son plan “vision 2030”

Je vous remercie de votre attention ; n’hésitez pas à laisser vos questions en commentaire,  nous tenterons d’y répondre dans le dernier volet de cette série.