« Dans le cadre de leur programme de diversification de l’économie Vision 2030, les autorités saoudiennes ont annoncé une série de grands projets -pour la plupart innovants et intégrant une composante durable- afin de développer les infrastructures du Royaume, attirer des touristes internationaux et améliorer la qualité de la vie des habitants. Les projets, souvent très ambitieux sont à un stade embryonnaire d’avancement et reposent, fortement sur l’engagement du secteur privé et des investissements étrangers, qui devraient être facilités par la prochaine loi sur les PPP, en cours de finalisation. S’agissant de nos entreprises françaises, elles pourront s’intégrer dans des pans larges de secteurs d’activités : énergie, eau, infrastructures, services urbains, transports, logistique, agriculture durable, architecture, archéologie, écotourisme, ingénierie culturelle et formation professionnelle. »

C’est dans une note officielle datée du mois d’avril 2019 que la direction générale du Trésor a fait mention de l’avancement du projet NEOM, en Arabie saoudite.

En voici quelques extraits :

1. Projets de développement urbain et touristique :

1 Neom

Annoncé en octobre 2017 par le prince héritier, Neom est un projet de ville futuriste, à la frontière avec la Jordanie et l'Égypte et d’une superficie de 26 500 km2, soit 250 fois la taille de Paris. Neom représente un projet d’une valeur de 500 Mds USD qui devrait être financé conjointement par le Fonds d’investissement public (PIF) saoudien via des capitaux d’amorçage et des investisseurs nationaux et internationaux. Neom bénéficiera d’un statut de « zone spéciale » dotée de frontières et avec de lois spécifiques. Les constructions de la première zone urbaine, Neom Bay ont commencé et devraient s’achever en 2023. Ainsi, la première phase du projet Neom devrait se terminer en 2025.

2 Amaala

Projet de développement touristique sur la mer Rouge, situé dans la réserve naturelle du prince Mohammed ben Salman, Amaala sera axé sur le bien-être, la vie saine et la méditation. Le financement initial sera fourni par le PIF, qui dirige le projet. Amaala permettra, aux côtés de Neom et du projet de la mer Rouge de créer un écosystème touristique le long de la mer Rouge.

3 Secteur du transport aérien

Il sera aussi question de développer et agrandir douze des aéroports existants et de créer plusieurs nouveaux aéroports : un à proximité de la future ville de Neom, un à Al-Wajh sur la mer Rouge, un à A lQunfundhah à une centaine de kilomètres au sud de Djedda, ainsi qu’un second aéroport à Riyad. Par ailleurs, la gestion de plusieurs des 26 aéroports actuels sera confiée à des opérateurs privés.

Source : https://www.tresor.economie.gouv.fr/PagesInternationales/Pages/47a1a27c-8453-49f9-9a9d-604bdf7502e0/files/67c2033c-ee83-4a38-838d-4785664d8fe1

Cette mégacité futuriste aux allures prometteuses gérée par l’IA, cache un réel danger. C’est pour cela que nous vous mettons en garde contre ce projet. NEOM est perçu par le monde comme une prouesse technologique voulant amener l'Arabie saoudite dans une ère nouvelle, mais très peu y perçoivent le danger que cela représente pour notre humanité.

Êtes-vous prêts à vous voir remplacés par des robots ?