Entretien avec le docteur Maliha Hashmi, Directeur exécutif et chef de secteur adjoint Santé et bien-être et biotechnologie à NEOM.

La crise du COVID 19 s’accompagne d’une opportunité rare de construire un monde meilleur, plus juste et plus robuste. Le secteur de la santé est aujourd’hui fermement à l’honneur.

Pour l’après COVID 19 l'important c’ est de se centrer sur le bien-être et l’adoption rapide de nouvelles technologies centrées sur la personne. Parcourant le monde, NEOM s’est inspiré d’éléments d’expertises qui ont permis de tirer des enseignements et d’identifier les aspects qui ne fonctionnent pas bien.

Ainsi, on s’est penché sur un système révolutionnaire, construit à partir de composants de haute performance. Un laboratoire vivant construit à partir de zéro et doté des meilleurs talents du monde pour fournir des soins de santé de premier plan basés sur les données.

NEOM a fait évoluer le système actuel basé sur le « soin » et la « guérison » vers un modèle centré sur les besoins de la personne et ceux de ses proches.

À NEOM nous ne serons plus des patients, mais des individus et des familles où chacun aura un contrôle complet de sa propre santé, loin des hôpitaux, dans sa maison, dans son espace de travail et sur les terrains de jeux.

Le “Docteur NEOM” sera un médecin IA consultable à tout moment et en tout lieu et le « miroir intelligent » aura un accès instantané à tous nos signes vitaux. C’est une approche qui change les notions de « santé physique » et de « bonheur ». Un écosystème sera mis en place et traitera la santé mentale, physique et émotionnelle de manière unifiée.

L’hôpital sera remplacé par des centres de santé locaux dotés de spécialistes (nutritionnistes, physiothérapeutes, coachs de vie ou psychologues). La technologie deviendra le catalyseur du bien-être physique, mental et émotionnel grâce à plusieurs innovations en télémédecine; on assistera à l’émergence de cliniques de conseil, de thérapie et de pleine conscience en ligne.

Le docteur Maliha Hashmi est également expert principal et membre du conseil du prestigieux Global Future Council on Health et Healthcare du Forum économique mondial. Elle a occupé des postes de direction dans divers secteurs et organisations de renommée mondiale.

Dans un monde où un minuscule virus (le COVID 19) a provoqué tant de dégâts au niveau économique, politique, social…et surtout sur la santé des êtres, on se demande comment un tel projet peut être encore viable dans un monde où on ne contrôle plus rien !