L’agence de presse officielle saoudienne (SPA, Saudi Prince Agency)
NEOM, 25 décembre 2020, SPA - Son Altesse Royale le Prince Mohammed ben Salman ben Abdulaziz, Prince Héritier, Vice-Premier Ministre et Ministre de la Défense a reçu ici aujourd'hui la première dose du vaccin contre le coronavirus (COVID-19), conformément au Plan national pour le vaccin COVID-19, réalisé par le ministère de la Santé.

C’est donc à Neom, au nord-ouest de l’Arabie Saoudite et près des frontières israéliennes que Mohammed ben Salman a fait le choix de se faire vacciner lors d'une émission télévisée en direct. La scène s’est déroulée vendredi 25 décembre 2020.

MBS a reçu sa première dose du vaccin COVID-19 dans le cadre d’un plan national de vaccination contre le coronavirus. Avec ces 360 000 cas confirmés (chiffre avancé le 24/12/2020 par l’agence de presse du Royaume, SPA), une vaste campagne de vaccination contre le COVID-19 a été lancée par le ministère de la santé du Royaume.
D’ailleurs, c’est le ministre de la Santé, le Dr Tawfiq Al-Rabiah, qui a été le premier citoyen saoudien à recevoir le vaccin.

Le Dr Tawfiq Al-Rabiah a applaudi le prince Mohammed « pour son empressement et son suivi continu à fournir des vaccins aux citoyens et aux résidents », a indiqué l’agence de presse. Ce plan national de vaccination contre le coronavirus s'inscrit dans le cadre de la Vision 2030 et guidé par l’expression « mieux vaut prévenir que guérir » a ajouté le ministre.
Cette politique prend en compte l'intensification des mesures de précaution proactives et souligne la primordialité de la santé humaine en fournissant des vaccins sûrs et internationalement reconnus, en un temps record, et en présentant les vaccins aux citoyens et aux résidents de manière égale. Ceci a fait du Royaume l'un des meilleurs pays au monde à faire face à la pandémie du coronavirus, a conclu le ministre.

L'Arabie saoudite a approuvé en octobre dernier le vaccin COVID-19 de Pfizer et de BioNTech, selon l'agence de presse officielle SPA, faisant de l’Arabie saoudite le quatrième pays à donner son feu vert.

Le prince MBS n’est pas le seul à recevoir sa première dose du vaccin contre le COVID-19 lors d’un programme télévisé. Il fait suite à divers dirigeants dans le monde. Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a reçu sa première dose lors d'une émission en direct. Le président élu Joe Biden a reçu la sienne devant les caméras lundi 21 décembre 2020, et le vice-président américain Mike Pence a déclaré qu'il « ne ressentait rien », après avoir reçu une dose en direct à la télévision, le 18 décembre. Biden a déclaré qu'il était impatient de se faire vacciner devant la caméra afin de sensibiliser le public à sa sécurité. La vice-présidente élue Kamala Harris devrait recevoir sa première dose en public cette semaine.

L’Arabie saoudite est le premier pays à avoir donné à un robot la nationalité du pays et le quatrième à approuver le vaccin COVID-19 de Pfizer et de BioNTech. Le Royaume veut devenir un pays à l’avant-garde des technologies issues de l’IA. Ce n’est pas un hasard si le prince Mohammed ben Salman s’est fait vacciner à Neom. Souvenez-vous, Neom est cette mégacité high-tech futuriste à 500 milliards de dollars entièrement gérée par l’IA, initiée par Mohamed Ben Salman en collaboration avec le groupe Bilderberg, dans le cadre de son projet Vision 2030. Pour attirer des investisseurs du monde entier, le Royaume a besoin de travailler son image.

Bizarre, l’Arabie saoudite est régulièrement pointée du doigt pour ses violations incessantes des droits de l’Homme. Le Royaume a d’ailleurs tenté de redorer son image à travers différentes opérations marketing. Au début de l’année 2018 on pouvait lire sur les taxis londoniens que Mohammed ben Salman apportait « le changement en Arabie saoudite. » Toutes ces avancées relatives dans le Royaume ne peuvent pas dissimuler les violations des droits de l’Homme qui sont reprochées au Royaume. Et ce ne sont pas les familles de Jamal Khashoggi ou de Loujain Al-Hatloul qui nous diront le contraire…