Décidément, l’association entre l’Intelligence Artificielle et la mécanique quantique n’en finit pas de nous surprendre. Ses potentialités ne semblent avoir aucune limite.

Ainsi, des physiciens quantiques affirment que nous ne pouvons pas être totalement sûrs de vivre dans la réalité mais plutôt dans une vision offerte par notre perspective limitée. La réalité n’est autre que ce que notre cerveau définit comme tel et il serait donc possible de modifier cette conception du réel et de l’irréel.

Les recherches actuelles sur le cerveau humain indiquent que les biophotons jouent un rôle primordial dans la communication du cerveau avec lui-même et avec toutes les cellules du corps humain. Des scientifiques, dont le mathématicien britannique Roger Penrose, ont d’ailleurs avancé l’idée que la lumière serait le langage de la mécanique quantique. Cela signifierait ainsi que manipuler la lumière de manière à envoyer des signaux vers le cerveau humain permettrait d’introduire une biophotonie artificielle dans le cerveau et l’amener à croire ce que nous voulons lui faire croire.

Ainsi, la mécanique quantique pourrait potentiellement prendre le contrôle sur notre système de croyances.

L’ordinateur quantique pourrait-il influer sur nos souvenirs ?

Par exemple, une des applications de cette théorie rejoindrait ce que l’on a pu voir dans certains films de science-fiction, comme par exemple la possibilité de pouvoir insuffler des souvenirs artificiels aux personnes, qui ne pourraient guère dissocier leurs souvenirs réels de ceux générés par un ordinateur.

Nous ne sommes pour le moment qu’au stade des suppositions, mais étant donné les possibilités de l’ordinateur quantique, passer de la théorie à la pratique serait loin d’être impensable.