Une fois n’est pas coutume. Après le prince Mohammed Ben Salman, c’est au tour du roi d'Arabie saoudite Salman 85 ans, à recevoir sa première dose du vaccin Pfizer COVID-19 contre le coronavirus, dans la ville futuriste de Neom sur la mer Rouge, a déclaré l'agence de presse saoudienne (SPA) ce vendredi 8 décembre.

Le ministre de la Santé, Tawfiq al-Rabiah, a remercié le roi, « qui a fourni tout type de soutien dans l’intérêt des citoyens et des résidents depuis le début de la pandémie jusqu’à ce jour. »

Al-Rabiah a ajouté : « aujourd’hui, le roi a reçu le vaccin afin de l’empêcher d’attraper le virus, et cette initiative montre que la politique du Royaume est toujours la prévention avant le traitement. »

Avec 34 millions d’habitants, l'Arabie saoudite est le pays arabe du Golfe le plus peuplé et le plus touché par la pandémie. Il a enregistré plus de 363 000 nouveaux cas de coronavirus, dont plus de 6 000 décès.

Le 17 décembre, l'Arabie saoudite avait commencé une campagne de vaccination après avoir approuvé l'utilisation du vaccin développé par le géant pharmaceutique américain Pfizer et son partenaire allemand BioNTech. La campagne doit se dérouler en trois phases. La première concerne les personnes les plus vulnérables, telles que les personnes âgées de plus de 65 ans, souffrant d'obésité et de maladies chroniques graves, ou encore exerçant des professions particulièrement exposées au virus. La deuxième phase bénéficiera aux individus de plus de 50 ans, aux autres praticiens de la santé et à ceux qui souffrent de maladies moins graves. Enfin, toutes les autres personnes souhaitant être vaccinées pourront l'être durant la troisième phase.

Le prince Mohammed Ben Salman puis son père le roi Salman ont choisi Neom pour recevoir leur première dose de vaccin Pfizer COVID-19 et ce n’est pas un hasard…

Plusieurs hypothèses viennent à l’esprit quant au choix de cette ville :

1- Avec l’utilisation de nouvelles technologies ultra sophistiquées, le vaccin contre le Covid 19 est devenu Le vaccin du futur. En effet, on n’avait auparavant jamais obtenu un vaccin en un si court temps. Autant recevoir sa dose de vaccin dans une ville futuriste avec un vaccin du futur !

2- Salman est le gardien des deux Lieux Saints (La Mecque et Médine). Deviendrait-il également le gardien de la ville de Neom ? A moins qu’il ne préfère laisser ce rôle à son fils Mohammed ben Salman ? Les villes emblématiques de l’Arabie saoudite ont toujours été la Mecque et Médine. Faut-il changer de ville emblème et remplacer La Mecque et Médine par Neom ? Désormais, quand on pensera à l’Arabie saoudite, on pensera à Neom ? Neom serait la « Nouvelle Mecque » et non pas le « Nouveau futur » ?

3- Il faut redorer l’image du Royaume. L’Arabie saoudite est régulièrement pointée du doigt pour ses violations incessantes des droits de l’Homme. Choisir Neom permettrait de se focaliser sur ce nouveau projet titanesque et d’oublier un peu cette mauvaise réputation du Royaume.

4- Ce point suit logiquement le point précédent. Le Royaume a besoin d’attirer des investissements du monde entier pour construire cette ville du futur. Il faut se focaliser sur la ville de Neom pour séduire les investisseurs.

Bien-sûr, ce ne sont que des hypothèses et il faudra attendre quelque temps pour comprendre les réelles motivations du roi Salman et de son fils Mohammed ben Salman pour se faire vacciner dans la ville de Neom…