Il y a plus de deux ans déjà, le 24 mars 2018, le MIT (Massachusetts Institute of Technology) considéré comme l’une des meilleures universités mondiales dans les domaines des sciences et technologies, accueillait le forum «Innovation to Impact» axé sur l'Arabie saoudite.

Ce forum réunissait des dirigeants gouvernementaux ou d'entreprises ainsi que des chercheurs universitaires, dans le but d'analyser et de catalyser de nouvelles directions pour l'économie saoudienne et de discuter de domaines d'intérêt commun.

Les participants à l'événement comprenaient une délégation royale saoudienne, des membres de l'administration et de la faculté du MIT, ainsi que des directeurs généraux de plusieurs grandes sociétés de la région de Boston.

Le forum s'est concentré sur le projet saoudien «Vision 2030», un plan des dirigeants du pays pour diversifier son économie nationale et développer de nouvelles forces industrielles, à un moment où les incertitudes économiques et démographiques se profilent.

L'événement comprenait également une table ronde sur NEOM, le fameux projet de ville futuriste gérée par l’IA et les nouvelles technologies.

À la fin du forum, le MIT a organisé un événement dans le MIT Media Lab qui présentait une «galerie d'innovation» de nouvelles technologies ainsi que des étudiants et scientifiques du Grand Boston et d'Arabie saoudite.

C’est lors de ce second événement que le prince héritier saoudien, Mohammed ben Salman, a annoncé plusieurs partenariats entre des institutions saoudiennes et les États-Unis, notamment un nouveau partenariat majeur entre l’Université Saoudienne King Abdallah pour la science et la technologie(KAUST), le Massachusetts Institute of Technology (MIT) et le projet NEOM.

Ensemble, les trois institutions ont prévu de lancer de nouvelles coentreprises dans les domaines de la recherche, des échanges d'étudiants et de l'entreprenariat pour permettre aux entités américaines et saoudiennes d'atteindre des objectifs d'innovation communs.

«Grâce aux capacités uniques du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de KAUST, cette collaboration améliorera la technologie dans de nombreux domaines liés à NEOM», a déclaré Klaus Kleinfeld, premier PDG de NEOM et accessoirement membre du comité directeur du groupe Bilderberg.

"Avec la vision de 2030, le Royaume se dirige vers un avenir prometteur", a déclaré Rafael Reif, président du Massachusetts Institute of Technology. L'un des éléments clés de cette stratégie consiste à établir des relations de coopération dans le monde entier, y compris avec les principales universités, hôpitaux et entreprises du Grand Boston, et le MIT est heureux d'apporter cette merveilleuse collection au Forum de l'innovation de l'année. "

"Nous sommes ravis d'organiser l'événement de cette année dans le Grand Boston, l'un des plus grands centres d'innovation au monde, renforçant les relations entre l'Arabie saoudite et les États-Unis", a déclaré Nazmi Al-Nasr, à l'époque président par intérim de l'Université des sciences et technologies du roi Abdallah et désormais PDG de NEOM.

Ce partenariat avec le MIT, démontre que les promoteurs NEOM s’entourent des meilleurs scientifiques mondiaux afin de mener à bien ce projet de cité du futur, qui sera à la pointe des dernières technologies dans tous les domaines.

L’implication de l'Élite scientifique de la planète dans ce projet prouve que l’ambition de NEOM va bien au-delà de la simple lubie d’un prince milliardaire.