Après avoir été organisé pendant 10 ans en Amérique du Sud, le Rallye Dakar 2021 s’est déroulé, comme l’an passé, en Arabie Saoudite. En effet, le royaume a accueilli pour la seconde année consécutive cette compétition et semble vouloir l’intégrer dans son calendrier sportif annuel.

Cette 43ème édition qui a débuté le 2 janvier 2021 à Jeddah comportait 12 étapes et s’est terminée le 15 janvier dans cette même ville. Ce nouveau parcours de 7645 kilomètres a eu une nouvelle fois lieu dans le désert saoudien et formait une boucle. Cette année, les organisateurs ont annoncé vouloir insister sur l’exploration avec un parcours plus technique, plus varié et plus court que l’an passé. Comme l’année dernière, lors de ce parcours, les participants ont fait le tour de Néom afin de découvrir cette nouvelle cité futuriste.

L’Arabie Saoudite s’inscrit dans un programme de développement qui va vers plus d'ouverture, notamment en organisant beaucoup de nouvelles compétitions sportives.

En plus du Dakar, le royaume saoudien devient un lieu d’accueil pour de nombreux autres sports tels que le foot, la Formule E, la boxe et l'année prochaine, la Formule 1.

Mais tout cela n’est pas en vain, l’Arabie Saoudite tente de s’ouvrir au monde et de redorer son image dans un certain objectif. En effet, depuis la mise en place de Neom, elle met tout en œuvre pour promouvoir son projet. Pour les créateurs de cette mégacité, la ville doit être  la plus sûre, la plus efficace, la plus orientée vers le futur et simplement le meilleur endroit au monde pour vivre et travailler. Ainsi, sa promotion auprès d’une grande partie de la population mondiale ne serait-elle pas le meilleur moyen pour susciter la curiosité et l’admiration de tous ?