Une téléportation quantique longue distance a été réalisée pour la première fois par la Nasa et pourrait être utilisée pour développer un service Internet quantique qui révolutionnera le stockage de données informatiques.

Les scientifiques affirment également que cela inaugurera « une nouvelle ère de communication », selon le magazine The Independent.

Ces scientifiques ont envoyé des qubits à travers 44 kilomètres de réseau de fibre optique avec un degré de fiabilité de 90%. Ce réseau a été construit avec un équipement standard, qui serait compatible avec l’infrastructure Internet existante mais des recherches plus poussées demanderont un matériel plus développé, comme l'explique le magazine.

Petit rappel pour les non-initiés au jargon quantique : les “Qubits” fonctionnent en remplaçant les bits traditionnels (les "1" et "0" utilisés pour coder les informations numériques) par des bits quantiques (ou Qubits). Ceux-ci sont capables de fonctionner à la fois comme un "1" et un "0" en même temps en existant dans un état de superposition. Cela signifie que chaque nouveau qubit ajouté à l’ordinateur augmente sa puissance exponentiellement plutôt que linéairement.

La téléportation quantique est donc un transfert d’états quantiques d’un endroit à un autre mais sans transfert de matière. Lors de l'expérience, ce transfert a été effectué en utilisant l’intrication quantique. C'est-à-dire que deux particules sont liées de sorte que les informations partagées avec l’une sont partagées avec l’autre exactement au même moment, où qu’elles soient.

« Nous voulions repousser les limites de ce type de recherche et prendre des mesures importantes pour réaliser à la fois des applications réelles pour les communications et les réseaux quantiques et tester des idées de physique fondamentale » explique Panagiotis Spentzouris, responsable du programme de science quantique au Laboratoire Fermi (Fermilab), selon le magazine Vice.

Rappelons que le « Fermilab » est un laboratoire spécialisé dans la physique des particules des hautes énergies et agissant sous la tutelle du département américain de l'Énergie.

Cette réalisation est incroyable car elle aura des implications directes sur le futur de l’informatique.

En effet, la communication entre ordinateurs sera quasiment instantanée (proche de la vitesse de la lumière), plus fiable et avec des chiffrements plus sécurisés.

Cette expérience scientifique réussie pourrait ainsi être la première étape vers le développement d’un “internet quantique”, qui serait une véritable révolution et ouvrirait une nouvelle ère de la communication.

Récemment, le Department of Energy (département de l’Énergie) des États-Unis a dévoilé son plan pour un internet quantique national à Chicago. Cette téléportation quantique réussie pourrait poser les fondations de ce réseau du futur.

Loin des préoccupations du grand public, une véritable guerre de l’informatique quantique a lieu actuellement  entre les grandes puissances afin d’obtenir la suprématie dans ce domaine majeur.

Les Etats-Unis ont récemment investi un milliard de dollars dans l’informatique quantique. Les géants américains de la technologie investissent aussi massivement dans cette technologie. Ainsi, IBM annonce un ordinateur quantique à 1000 qubits pour 2023.

Cependant, la Chine compte elle aussi s’ériger en leader du Quantum Computing (informatique quantique). Début décembre 2020, elle a atteint la “suprématie quantique” avec un ordinateur 100 billions de fois plus rapide que le supercalculateur le plus avancé. Auparavant, seul Google avait réussi à atteindre cette suprématie quantique…

Pendant que les peuples se débattent dans leurs problèmes quotidiens et sont anesthésiés par la société du divertissement, les initiés ont bien compris ce qui se jouait en ce moment et l’importance de l’enjeu majeur des années à venir : L’IAQ, l’intelligence artificielle quantique qui trouvera son aboutissement dans sa prochaine capitale : Neom.

Neom, cette gigantesque mégalopole ultra high-tech à 500 milliards de dollars au nord-ouest de l’Arabie saoudite et qui comptera plus de robots que d’humains, se targue d’utiliser les technologies d’avant-garde.

Nous vous disions dans un article du 12 février 2020 intitulé « Intelligence Artificielle Quantique : le nouveau Graal » que l’intelligence artificielle quantique sera le fer de lance de la prochaine révolution technologique.

https://projet-neom.com/intelligence-artificielle-quantique-le-nouveau-graal/

Les responsables de Neom, à leur tête MBS, ne comptent pas rester à la traîne dans ce domaine. Le quantique fait naturellement partie des technologies futuristes de Neom.