Longtemps, on a pensé à la physique quantique comme à la physique de l’atome, croyant qu’elle n’avait rien à voir avec les mécanismes biologiques ou avec les domaines de la pensée ou de la conscience.

Les physiciens cherchent à comprendre où se situe la frontière entre le monde de la physique quantique et celui de la physique classique ou mécanique. Cette question est particulièrement intéressante en biologie.

Dans cette vidéo, Jim Al Khalili, professeur de physique à l'Université du Surrey, nous présente le monde émergent et extrêmement étrange de la biologie quantique, un domaine qu'Einstein a appelé autrefois : « une action fantôme à distance ». La biologie quantique aiderait les oiseaux à s'orienter, et les effets quantiques pourraient expliquer l'origine de la vie.